Théâtre avec Cigalon

dimanche 5 février 2012

C’est toujours avec autant de plaisir que l’Étoile maruéjoise reçoit la compagnie Cigalon. Après neuf soirées de contes au coin du feu, Jofroi d’après Giono clôture cette période de bien belle façon. Des décors de village, paysages, maisons provençales où il fait bon vivre, une lumière douce, un fond musical et nous voilà transportés au pays des cigales. Une vente des plus normales se déroule dans le cabinet d’un notaire.

Fonse veut acheter le verger de Jofroi. Beaucoup d’hésitation, de palabres, de répétitions.

L’affaire est conclue, enfin, on le croyait. C’est après la vente que l’on découvre tous les dons de comédien de Jofroi. Cependant, derrière tous ces actes, se cache l’amour de cet homme pour ses arbres. Pour lui, ils ont une âme, il les a choyés comme des enfants ; leur faire du mal c’est le blesser, lui. Les comédiens qui interprètent Fonse et Jofroi sont remarquables, capables de nous faire passer du rire aux larmes. La communauté est bien représentée avec deux personnages typiques : le curé et l’instituteur.

L’auteur se moque gentiment des paysans incultes, de leur compréhension lente et relative des discours : lors de l’acte de vente où Barbe s’obstine à appeler le notaire : ’Mr le Président !’. L’instituteur avec ses mots ’savants’ n’est pas toujours compris par la population, ce qui entraîne des effets comiques. Les uniques détenteurs du savoir sont le curé et l’instituteur qui pensent que c’est inutile d’expliquer ce mot : "Notre discussion est au-dessus de vos têtes."

De la suffisance du côté des hommes ’instruits’, mais aussi une amitié touchante. Une belle fin d’après-midi.

Fonse veut acheter le verger de Jofroi. Beaucoup d’hésitation, de palabres, de répétitions.

L’affaire est conclue, enfin, on le croyait. C’est après la vente que l’on découvre tous les dons de comédien de Jofroi. Cependant, derrière tous ces actes, se cache l’amour de cet homme pour ses arbres. Pour lui, ils ont une âme, il les a choyés comme des enfants ; leur faire du mal c’est le blesser, lui. Les comédiens qui interprètent Fonse et Jofroi sont remarquables, capables de nous faire passer du rire aux larmes. La communauté est bien représentée avec deux personnages typiques : le curé et l’instituteur.

L’auteur se moque gentiment des paysans incultes, de leur compréhension lente et relative des discours : lors de l’acte de vente où Barbe s’obstine à appeler le notaire : ’Mr le Président !’. L’instituteur avec ses mots ’savants’ n’est pas toujours compris par la population, ce qui entraîne des effets comiques. Les uniques détenteurs du savoir sont le curé et l’instituteur qui pensent que c’est inutile d’expliquer ce mot : "Notre discussion est au-dessus de vos têtes."

De la suffisance du côté des hommes ’instruits’, mais aussi une amitié touchante. Une belle fin d’après-midi..

Jofroi est une histoire de terroir : Deux paysans s’affrontent parce que l’un (Fonse) veut couper les arbres - devenus improductifs - d’un verger que l’autre (Jofroi) lui a vendu. Jofroi menace de se suicider et fait du chantage à tout le village. Lorsqu’il meurt, de façon tout à fait naturelle, Fonse décide de conserver quelques arbres en souvenir du vieil homme. Article Midi-Libre 16022012

Jofroi est aussi un film de 1933, avec Vincent Scotto dans le rôle titre.

S’il est une date à ne pas manquer dans la programmation culturelle de l’année, c’est bien celle là, pour la sincérité de l’interprétation, pour l’éclat des décors, et surtout pour la formidable bonne humeur qui émane de cette compagnie qui prend un réel plaisir à jouer pour nous.

Plus d’infos sur la compagnie : http://www.lacompagniecigalon.com/

ajouter un commentaire

Ca se passe

  • Théâtre avec Cigalon
    : dimanche 5 février 2012 à 17h00 Salle des Annels

S'abonner à notre lettre d'information

Evénéments

« décembre 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Toutes les activités

Cette semaine»

rien de prévu
Site réalisé avec SPIP et l'aide précieuse de SPIP-Contrib

Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons.